Home » Présentation » Soins & Usagers

Soins & Usagers

Qualité et Sécurité des Soins, Droits et Respect des Usagers

Présentation : Organigramme & Instances / Réseaux de Soin /

Qualité & Sécurité des Soins, Droits & Respect des Usagers / Partenaires

Qualité, Sécurité des Soins

La qualité et la sécurité des soins sont une priorité nationale à laquelle notre établissement adhère pleinement.

 

Les professionnels de santé, tout comme l’ensemble du personnel, inscrivent leur pratique dans une recherche permanente de qualité et de sécurité afin que le séjour des patients/résidents se déroule dans les meilleures conditions possibles et réponde à leurs attentes.

 

Vous trouverez ci dessous le lien pour accéder directement à SCOPE Santé ainsi que les résultats de nos indicateurs ICALIN

 http://www.scopesante.fr/#/etablissements/690000617//0/4.475537/46.040306///0/0/27/

 

INFO CLIN 2015 INFO CLIN 2015 [295 Kb]

Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins

L’Hôpital Nord Ouest Grandris Haute Azergues, établissement de référence dans son secteur géographique organise son activité autour du patient/résident.

 

La démarche qualité-gestion des risques concerne tous les services de l’hôpital : secteur sanitaire (Médecine & Soins palliatifs) et secteur médico-social (E.H.P.A.D.S.S.I.A.D.).

 

Fortement favorisée par la procédure de certifications dans les établissements de santé, et par les démarches d’évaluations interne et externe dans les établissements médico sociaux, cette démarche contribue à l'amélioration de la qualité. La prévention des risques nécessite l’utilisation de méthodes et d’outils spécifiques qui doivent permettre d’améliorer la sécurité et la qualité des soins délivrées aux patients/résidents.

 

La Politique Qualité et Gestion des risques de l’établissement a pour but la satisfaction globale du patient. Elle vise à lui donner des soins de qualité dans un processus de prise en charge globale.

 

Elle favorise également l’amélioration des conditions de travail des personnels.

 

 

 

Le Service Qualité et Gestion des risques est chargé du pilotage de la démarche qualité et gestion des risques en collaboration avec le comité médical d’établissement, les cadres de santé et les instances de l’établissement (cf. Organigramme).

 

L’objectif essentiel, fixé par la Direction de l’établissement, consiste à mettre en œuvre un management de la qualité qui implique l’ensemble des personnels de l’établissement, chacun dans son domaine de responsabilité.

 

 

Droits et Respects des Usagers

La loi du 4 mars 2002, la charte de la personne hospitalisée ainsi que la charte des personnes accueillies vous informent de vos droits.

 

 

Vos droits vont de la garantie de la qualité des soins jusqu’à l’accès à l’information, en passant par le respect de l’intimité et de la vie privée.

     - Le droit à l’information 

     - Le consentement éclairé 

     - La personne de confiance 

     - Le droit d’accès au dossier médical  

 

 

Confidentialité et respect de la vie privée

L’établissement est tenu de garantir le secret de l’ensemble des informations à caractère médical et social vous concernant.

Cette obligation de secret professionnel s’applique à tous les professionnels, salariés ou bénévoles, intervenant dans la prise en charge.

 

 

Les directives anticipées

La loi du 22 Avril 2005 (Loi Leonetti) permet à tout individu de faire connaître ses directives anticipées pour le cas où il serait un jour hors d’état d’exprimer sa volonté. Ces directives anticipées indiquent les souhaits de la personne relatifs à sa fin de vie.

 

La loi Claeys-Leonetti 2 Février 2016  est entrée en vigueur le 5 Août 2016 et accorde de nouveaux droits pour les malades en fin de vie.

Les usagers qui souhaitent obtenir plus de renseignements sur ce sujet peuvent s’adresser au médecin ou au cadre de santé du service.

 

 

Prévention de la violence et de la maltraitance

Prévention de la violence et de la maltraitance - HNO Grandris Haute Azergues

Une politique nationale a pour objectif de prévenir la violence et la maltraitance dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes. Le cadre règlementaire est défini dans les textes ci-après.
Circulaire DGAS/SD2 n° 2002-280 du 3 mai 2002 relative à la prévention et à la lutte contre la maltraitance envers les adultes vulnérables et notamment les personnes âgées.

 

Tout acte de maltraitance est intolérable, d’autant plus s’il est exercé sur une personne fragile (dépendantes, âgées, handicapées) qui ne dispose pas nécessairement de la possibilité de se défendre ou de le dénoncer.

 

 

 

Prévenir toute forme de maltraitance

 

En institution, la personne âgée peut être victime de violences morales, de violences par excès ou négligences, de violences physiques.

 

. Les violences morales peuvent être verbales, psychologiques ou sociologiques : les ordres, les interdictions, les reproches, les jugements et le chantage sont des violences verbales.

Les violences psychologiques : le manque d’écoute, le non-respect du rythme de vie, le non-respect du désir, de l’intimité, l’infantilisation, le tutoiement et l’indifférence. 
Les violences sociologiques : la privation de liberté, le placement arbitraire ou abusif.

. Les violences par négligence, pour lesquelles il faut être particulièrement vigilant, sont l’absence de prise en compte des capacités de la personne âgée, l’absence de communication, l’absence de prise en compte de la douleur et la réponse dans un délai non raisonnable.

. Les violences physiques sont essentiellement les gestes agressifs, les toilettes imposées et les soins brusques sans information ou préparation.

. Les violences médicales ou médicamenteuses : manque de soins de base, non information sur les traitements ou les soins, abus de traitements sédatifs ou neuroleptiques, défaut de soins de rééducation, non prise en compte de la douleur…

. Les violences matérielles et financières : vols, exigence de pourboires, escroqueries diverses, locaux inadaptés.

. Privation ou violation de droits : limitation de la liberté de la personne, privation de l’exercice des droits civiques, d’une pratique religieuse.

 

 

 

Signaler un acte de maltraitance est une obligation pour tout citoyen !

 

Notre établissement travaille depuis plusieurs années sur la thématique de la bientraitance grâce à la mise en place d’un groupe de travail.

 

Pour favoriser la bientraitance, l’établissement travaille dans plusieurs directions :

     - favoriser une politique d’affectation tenant compte des aspirations des personnels,
     - améliorer l’organisation des soins centrée sur les besoins et les attentes des résidents,
     - favoriser les formations des personnels.

 

 

Informatique et Liberté

Conformément aux dispositions de la loi Informatique et Liberté du 6 aout 2004 modifiant la loi du 6 janvier 1978 (C.N.I.L.), l’hôpital dispose d’un système informatique destiné à gérer le fichier des patients.


 

 

Nous trouver

Nous trouver - HNO Grandris Haute Azergues

Hôpital Nord Ouest Grandris Haute Azergues - Route de l'Hôpital - 69870 GRANDRIS